En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.   En savoir plus Fermer

Ethiopiques 01, L'Âge D'Or De La Musique Éthiopienne Moderne

Ethiopiques

1969-1978 : L'essentiel de la production discographique éthiopienne a été publié en seulement une décade. En tout et pour tout, moins de 500 disques 45 tours simples et une trentaines d'albums 33 tours. Amha Eshèté, créateur du label Amha Records, fut l'instigateur de cette trop brève aventure et l'un des principaux artisans du mouvement moderniste qui agita la scène éthiopienne durant la fin du règne du Négus Haylè Sellasié. En six ans (1969-1975), il publia 250 titres environ. Dès ses premiers enregistrements, avec un goût très sûr, Amha Eshèté fit appel aux meilleurs des musiciens indépendants ou en rupture de ban : Girma Bèyènè, Mulatu Astatqè, Fèqadè Amdè Mesqel, Tesfa Maryam Kidané, Muluqèn Mèllèssè, Mahmoud Ahmed, Sèyfu Yohannès, Tèshomè Meteku, Gètatchèw Kassa, Tilayé Gèbrè…